J’ai peur de la mort

J'ai peur de la mort

J’ai peur de la mort ! Voilà ce qui hantait mes pensées du matin au soir. Des crises d’angoisse, des attaques de panique, tel était mon quotidien !

Vous la connaissez cette sensation qui vous prend dans les tripes, cette boule qui se créée dans la gorge en même temps que votre cœur s’emballe ?

On sait qu’à partir de ce moment-là, c’est foutu !

Le cerveau se met en marche, et les pensées défilent, les unes après les autres.

Vos questions ressemblent elles aux miennes ?

Pourquoi j’ai peur de la mort ? Si je meurs, que vont devenir mes enfants ? Ça fait mal de mourir ? Après la mort, c’est le néant ? À quel âge vais-je mourir ? Pourquoi vivre si c’est pour mourir ?

Qu’elles font mal ces questions quand on est en pleine crise d’angoisse !

Mais à y réfléchir, on ne se pose pas les bonnes questions.

Ben oui, regardez.

Que des questions plus angoissantes les unes que les autres.

Alors la bonne méthode c’est quoi ?

Faire comme certaines personnes qui essaient de ne pas y penser ?

Non !

La réalité de la mort nous rattrape tôt ou tard. La vie ne tient qu’à un fil. Chaque jour, c’est en moyenne 160 000 personnes qui décèdent. Un constat qui en panique plus d’un.

Nous sommes en vie aujourd’hui, mais un jour, nous cesserons d’exister. La mort est inévitable.

Aujourd’hui, je peux vous dire qu’il faut se préparer à la mort pour mieux l’appréhender. Se renseigner à son sujet plutôt que la redouter pour ne pas vivre dans l’anxiété et l’angoisse au quotidien.

La peur de la mort s’appelle la thanatophobie. Pour mieux comprendre les symptômes de cette phobie, je vous invite à lire mon article intitulé : THANATOPHOBIE : Définition et compréhension

Faisons tout de même une brève définition de la mort.

La mort c’est quoi ?

La mort est la cessation de la vie pour tout organisme vivant, que ce soit être humain, animal ou végétal. Voici la définition comme on la trouve dans les dicos. On peut distinguer d’autres façons de définir la mort :

  • Définition juridique : l’absence totale de conscience et d’activité spontanée, l’abolition de tous les réflexes du tronc cérébral et l’absence totale de la ventilation spontanée.
  • Définition scientifique : les médecins ont constamment changé leurs critères. On peut donc distinguer les morts cliniques, cérébrales, biologiques, physiologiques, fonctionnelles…

Mouais, c’est pas très joyeux tout ça…

Alors que pourtant, on en a fait du chemin, et la mort est tout autre. Je vous en parle un peu plus loin.

Si tu veux pouvoir affronter la vie, sois prêt à accepter la mort ! Sigmund Freud

Lorsque vous serez en phase avec ce proverbe, ce sera plutôt bon signe. 😉

En attendant, pourquoi a t-on si peur de la mort ?

J’y répond juste en-dessous.

Pourquoi l’Homme a peur de la mort ?

Nous le savons tous, la mort est la destination finale à laquelle personne ne peut y échapper.

Mais alors pourquoi en avons nous si peur ? Très bonne question mon cher Jamy !

Les raisons sont nombreuses, je vous donne quelques explications sur cette interrogation.

Ces dernières années, les scientifiques ont mené de nombreuses études sur ce sujet et on peut les diviser en plusieurs catégories.

Il y a ceux qui ont peur de souffrir, les maladies se font de plus en plus présentes.

Ceux qui ont peur de ne plus exister, de perdre leur identité et tout ce qu’il possède.

Ceux qui ont peur de l’inconnu, que devient-on ensuite ?

Et ceux qui ont peur des répercussions pour leur entourage.

Mais pourquoi avons nous si peur d’un événement qui doit forcément arriver ? Certainement parce que personne n’est revenu pour nous dire ce qu’il y avait après la vie.

L’inconnu, voilà ce qui provoque de véritables angoisses pour beaucoup de gens.

On souhaite tous mourir dans notre sommeil. On s’en rend pas compte, ça fait pas mal. Et généralement, c’est dû à la vieillesse.

Allez au pire une crise cardiaque. L’instant de et c’est réglé. On l’a tous pensé.

Si vous connaissez une personne qui préfère une mort lente, d’agonie, où la souffrance l’accompagne, éteignez la télé ! Le film est sûrement un navet.

Nous vivons dans un monde où la maladie fait des ravages ! On a tous quelqu’un dans notre entourage ou une connaissance décédé d’un cancer. Quelle saleté de maladie ! Dans cet article, retrouvez des témoignages de personnes face à la mort.

Les religions peuvent aussi être à l’origine de la peur de la mort. C’est toujours un sujet délicat à aborder, mais il me paraît impossible de passer à côté.

Quel rôle jouent-elles ? Découvrons-le maintenant.

La mort interprétée par les religions

Mort et religions

Ce qui nous différencie d’un pays à un autre, ce sont nos croyances, nos cultures, nos religions.

Pour donner un exemple simple et généraliste, si vous naissez en France, vous avez de grande chance d’être catholique.

C’est également notre conviction après la mort, notre façon de faire un deuil.

Personnellement, je trouve qu’il est important de s’intéresser à toutes les croyances sur notre planète, on y retrouve toujours quelques choses qui nous parle, quelque chose qui résonne dans notre être intérieur, même pour les plus athées.

Voyons voir une brève description de chaque religion, juste pour donner l’idée générale.

M’en voulez pas, j’avais la flemme d’écrire ici la Bible, le Coran, la Torah et les autres. 🙂

Il me manquait un peu de temps pour écrire chaque religion entièrement.

Commençons par la religion chrétienne, la mort signifie le repos de l’âme auprès de Dieu.

Le défunt est lavé, habillé, mis en cercueil pour être vu une dernière fois. Puis, un moment de recueillement accompagne les derniers moments avec cette personne avant de sceller le cercueil.

Une cérémonie précède l’inhumation. La couleur du deuil est le noir.

Ensuite, la religion musulmane. L’entourage du défunt est très présent. La famille, les voisins, les amis préparent de la nourriture.

Toute la communauté croyante accompagne le défunt et la famille. Pendant une toilette rituelle, le corps est lavé et préparé, il ne devra plus être touché pour éviter d’être souillé.

Il est enfin prêt à partir à la rencontre de Dieu. L’enterrement doit avoir lieu rapidement, en général dans les 48 h.

Dans la religion juive, l’âme quitte le corps pour rejoindre un autre monde.

Le défunt est recouvert d’un drap et plus personne ne le verra. Des psaumes sont récités jusqu’à son enterrement.

La communauté escorte alors le corps du défunt jusqu’au cimetière où chacun jette trois pelletées de terre sur le cercueil.

Les 7 prochains jours, la famille reste à la maison pour accomplir son deuil et recevoir les condoléances.

Pour la religion hindou, quand on meurt, on passe dans un nouveau corps, que ce soit humain, animal ou végétal.

Cela s’appelle la réincarnation.

Le défunt est promené dans les rues de sa ville sur un brancard entièrement décoré. Certains dansent autour, d’autres chantent.

Les hindous procèdent à la crémation et dispersent les cendres dans une rivière sacrée. La couleur du deuil est le blanc.

Et pour finir, la religion bouddhiste. La mort n’est qu’une étape parmi tant d’autres. Il n’y a pas de séparation entre le corps et l’âme donc pas de réincarnation possible, mais une renaissance.

Les rites funéraires sont la toilette et la préparation du corps, puis il est emmené au monastère où les moines entament des prières.

Ils entourent le défunt de bougies et d’encens pour favoriser la renaissance.

C’est vraiment résumé, mais on voit bien la différence entre chaque religion.

Il y en a peut être même une à laquelle vous vous identifiez.

La majorité des gens ont grandi conditionné, on leur a parlé de jugement dernier, de purgatoire, autant de croyances qui font angoisser les plus fidèles sur la fin de leur vie.

Bonne nouvelle !

Il n’est jamais trop tard pour changer.

Nos croyances peuvent évoluer et changer face à diverses situations. Une rencontre, une épreuve difficile, des lectures, les raisons sont nombreuses et peuvent nous réconforter et nous apporter une totale sérénité.

Mise en garde. Le passage suivant peut heurter la sensibilité des plus angoissés. 😀

Pourquoi je n’ai pas peur de la mort ?

Je n'ai pas peur de la mort

Et oui, ça peut en étonner quelques-uns, mais tout le monde ne craint pas la mort.

Si, je vous assure. Tenez d’ailleurs, je n’ai moi-même plus peur de la mort.

Bien sûr, chaque personne à ses raisons.

Il y a ceux pour qui cela n’a jamais fait peur, on naît un jour, on meurt un jour, point.

Tout est clair pour eux depuis le début. Ce sont en général des personnes assez rationnelles, qui vivent l’action présente, demain est un autre jour.

Il y a ceux qui se rassurent avec leurs convictions, leurs croyances. Pour ces personnes-là, la vie après la mort continue, tout dépend de la religion. Comme expliqué plus haut, soit nous renaissons, soit nous nous réincarnons, etc…

Pour certains, la mort est même une libération. Ces gens-là ont perdu goût à la vie, pour différentes causes personnelles, et désormais, leur seule envie est de mettre fin à leur jour, plus communément appelé le suicide. La seule solution aux problèmes selon eux.

La pire des solutions, je vous explique pourquoi par ici.

Finalement

On s’aperçoit bien que la peur de la mort est propre à chacun. Beaucoup de critères rentrent en compte. Le contexte dans lequel on a grandi, les expériences que l’on a eu à traverser, les personnes rencontrées sur notre chemin. Notre culture générale aussi comme nos lectures ou nos intérêts. Nos croyances liées à nos origines ou notre religion.

Tout au long de notre vie, cette peur peut apparaître ou disparaître.

On décide alors de l’affronter, de l’ignorer, où bien de la subir. Quoiqu’il en soit, on sait que l’on va mourir, c’est une certitude.

Alors essayons de ne pas mourir en s’étant mis des barrières à cause de la peur de mourir, en ayant vécu la vie de quelqu’un d’autre, ou en ayant détesté sa vie, mais mourrons plutôt avec pleins de bon souvenirs et en laissant de nous l’image d’une personne qui fût heureuse.

Maintenant que vous en savez plus sur la peur de la mort, c’est à vous de jouer.

Commencez par vaincre vos angoisses, je vous conseille cet article : angoisse de mort, comment la surmonter ?

Soyez curieux et ouvert.

Le temps fera le reste…


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à le commenter

Une question ? Un renseignement ? Contactez-moi à contact@peurdelamort.com

Découvrez des conseils et astuces en rejoignant ma communauté Facebook

Pour calmer vos angoisses, profitez en ce moment d’une réduction sur plus de 60 fiches pratiques

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *