Comment accepter le temps qui passe ?

Comment accepter le temps qui passe ?

Tic-tac tic-tac, vous l’entendez cette maudite trotteuse vous rappelant le temps qui passe ? Celle qui vous empêche de trouver le sommeil, et fait monter cette angoisse qui vous tiendra éveillé jusqu’au petit jour.

Pendant cette interminable nuit que vous venez de traverser, vous avez tout d’abord réfléchis à la vitesse avec laquelle le temps semble passer. Cela vous a rappelé brutalement votre mortalité.

Vous vous êtes donc décidé à enlever ces fichues piles de cette horloge, mais trop tard ! Vous voilà paniqué à propos de l’avenir, et plusieurs questions existentielles ont fait leurs apparitions.

Elles ne vous quitteront plus pour le restant de la nuit.

Pire !

Le temps qui passe va devenir pour vous une véritable obsession et commencer à entamer votre bonheur. Sachez que vous n’êtes pas seul dans cette situation et que cette phobie porte un nom.

La chronophobie.

Je vous propose, le temps de cet article, de mettre votre chronomètre en pause, afin de comprendre cette peur extrêmement difficile à gérer, et de noter des stratégies à appliquer dans votre vie quotidienne.

Alors, êtes-vous motivé à changer vos pensées et vos sentiments ?

Top chrono !

Comprendre la chronophobie

Comprendre la chronophobie

Maintenant que vous connaissez le nom de votre phobie, vous aimeriez mieux la comprendre. Sachez avant tout qu’on l’appelle aussi « peur de l’avenir » ou « l’angoisse du temps« .

On la caractérise par une conscience constante ou presque du temps qui passe. Les chronophobes n’ont pas peur d’un événement particulier dans le futur, cette peur est simplement orientée vers le temps qui passe.

Généralement, et c’était également mon cas auparavant, vous avez idéalisez le genre de vie que vous aimeriez avoir. Mais vous savez que votre temps sur Terre est limité pour accomplir tout ce que vous vouliez faire.

Vous pouvez aussi avoir des regrets sur les opportunités passées, et donc penser avoir gaspillé votre temps à des actions pas ou mal accomplies.

À savoir aussi que si vous vous donnez un mal de chien à éviter la lecture de l’heure ou de la date au quotidien, vous êtes bien de ceux qui souffrent de chronophobie.

Alors pour ne plus refuser cette fameuse montre en cadeau de tata Claudette au prochain Noël, rentrons tout de suite dans le vif du sujet avec les causes de cette peur, le temps qui passe.

Quelles sont les causes de mon angoisse sur le temps qui passe ?

Si vous pensiez être un cas isolé où la direction du laboratoire était inévitable, rassurez-vous, ce n’est pas le cas. Tout le monde peut être amené à lutter contre la chronophobie, mais je ne vous le cache pas, cette phobie est plus courante chez ceux qui souffrent déjà d’autres formes d’anxiété comme la thanatophobie par exemple.

Plusieurs éléments déclencheurs provoquent également la peur sur le temps qui passe. Pour ne vous en citer que quelques-uns, il y a par exemple la perte d’un emploi, ou la fin d’une relation amoureuse, ou bien encore le décès d’un proche.

Vous voyez, les raisons sont diverses et variées et peut-être êtes-vous dans l’une de ces situations, mais je ne vous ai pas encore parler des cas les plus inhabituels. Un long séjour à l’hôpital, une maladie en phase terminale, survivre à une catastrophe naturelle, bref vous avez survécu à un traumatisme majeur.

Ça y est, vous commencez à y voir un peu plus clair ? Quoi ? Vous n’êtes pas totalement sûr d’être chronophobe ? Pas de soucis, nous allons examiner immédiatement vos symptômes.

Voici 10 symptômes sur la peur du temps qui passe

10 symptômes sur la peur du temps qui passe

Bon, avec ce que l’on vient de voir, vous devez quand même avoir une idée générale de ce qu’est cette phobie, mais il est intéressant de voir comment elle peut se manifester dans votre vie.

Les symptômes suivant sont les plus courants, il est possible que vous en ayez d’autres. N’hésitez pas à les mettre en commentaire si c’est le cas.

Lorsque vous cogitez sur le temps qui passe ou votre avenir, votre rythme cardiaque s’accélère, et votre respiration devient rapide. Parfois, cela peut dégénérer en hyperventilation ou en crise de panique.

À chaque fois que vous pensez au temps, d’intenses sentiments de peur vous envahissent.

Vous avez souvent des douleurs aux épaules, des maux de tête chronique, diverses tensions corporelles. Ces manifestations physiques amplifient votre pensée sur la source de la phobie.

Au fil du temps, ces pensées deviennent intrusives, même lorsque vous vous efforcez de penser à autre chose.

Votre bouche devient sèche, il vous devient alors difficile d’avaler ou de parler avec quelqu’un qui évoque des pensées ou des questions sur le temps qui passe.

Vous faites régulièrement des cauchemars ou vous avez des troubles du sommeil. Cela est souvent associé à des pensées ou des images sur l’avenir.

Celui-ci, je vous en ai parlé, c’est celui d’éviter les choses qui vous rappellent le temps qui passe comme ne pas avoir d’horloge à la maison.

En cas de peur extrême, vous pouvez avoir des nausées, des vomissements ou des sensations de faiblesse.

Cette phobie peut aussi impacter votre vie sociale comme par exemple du mal à prêter attention à vos amis, votre famille en raison de votre obsession pour le temps qui passe.

Vous développez les troubles de dépersonnalisation et de déréalisation.

Sans oublier les symptômes comme la transpiration excessive, l’essoufflement, les migraines ou les malaises et douleurs.

Vous le savez, lorsque l’une de ces réactions se produit, elle est incontrôlable et semble prendre le dessus sur vos pensées. Généralement, cela vous conduit à prendre des mesures extrêmes pour éviter la situation tant redoutée.

On appelle cela le comportement de sécurité ou d’évitement.

Et vous l’avez constaté, en adoptant ce comportement de sécurité, vous renforcez votre chronophobie plutôt que de la résoudre.

Paradoxal…

Bien sûr que ces symptômes sont devenus « normaux » et « acceptés », comme une croyance limitante, vous vous dîtes :

« J’ai appris à vivre avec ».

Mais est-ce bien la solution ? Êtes-vous certain que cela n’empirera pas avec le temps ? Savez-vous que vous avez de grandes chances de développer un TOC ? Souhaitez-vous continuer à vivre avec ce risque ?

Bien sûr que non !

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des techniques efficaces pour combattre votre peur sur le temps qui passe.

Voyons sans plus attendre lesquels pourraient le mieux vous convenir.

6 techniques pour réduire l’anxiété de la chronophobie

6 techniques pour réduire l'anxiété de la chronophobie

Votre phobie sur le temps qui passe peut se réduire ou s’éliminer complètement, cependant, cela demande du temps et des efforts de votre part pour établir des habitudes qui aident à combattre cette peur.

Il existe de nombreuses techniques que vous pouvez utiliser à la maison, et c’est ce genre de solutions que j’aime vous donner, car elles sont faciles à mettre en place et redoutablement efficaces.

N’oubliez pas que certaines peuvent vous convenir mieux que d’autres. Vous n’avez pas besoin de toutes les pratiquer pour voir une amélioration, cela dit, chacune vaut la peine d’être essayée.

Vous pourriez être surpris par le résultat.

1. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler

Le temps qui passe est une véritable phobie pour vous et vous avez peur du futur, le fait de n’avoir aucun contrôle joue souvent un rôle majeur dans votre anxiété.

Une chose est sûre, c’est qu’il est impossible de prédire ce qui se passera dans votre avenir, de savoir si vous allez être heureux dans quelques années, l’année prochaine ou demain.

Cela signifie que vous devez toujours vivre dans l’incertitude, mais il y a des choses que vous pouvez contrôler, et le but pour vous va être de vous concentrer sur ces choses incroyablement stimulantes.

Commencez par essayer de faire une liste des choses que vous pouvez contrôler. Vous pouvez tout inclure, de votre alimentation à la façon dont vous passez votre temps libre.

Considérez également les personnes que vous voulez conserver dans votre vie, réfléchissez aussi à ce que vous pouvez faire pour soutenir votre santé mentale.

2. Méditez

Comme dans plusieurs de mes articles, je ne peux que vous recommander la méditation. Elle a de nombreux avantages, surtout lorsque vous souffrez d’anxiété.

Non seulement cela vous aide pendant la période de stress, mais elle change également votre mental au fil du temps. Vous allez mieux réguler vos émotions et vous allez réduire vos chances de vous sentir dépassé.

Je vous encourage vivement à pratiquer la méditation de pleine conscience, vous allez apprendre à vivre le moment présent, arme redoutable contre les inquiétudes pour l’avenir.

Si vous êtes novice dans la méditation, passez simplement 10 minutes à vous concentrer sur une respiration profonde et régulière, et observez ce que chacun de vos sens vous dit sur votre environnement.

Si vous savez déjà méditer, combattez votre phobie sur le temps qui passe en pratiquant un exercice de pleine conscience tous les jours.

3. Comprenez votre chronophobie

Le temps passe vite et pour beaucoup de gens, la peur de manquer de temps ou de laisser un héritage décevant devient une véritable angoisse.

Vous devez développer une compréhension plus profonde de cette peur. Vous pouvez le faire à l’aide d’un conseiller, mais également seul à la maison.

Tenez un journal qui suit vos pensées et vos sentiments associés à votre peur. Laissez-les sortir tels quels, quel que soit l’ordre, et ne les jugés pas. Vous remarquerez peut-être des connexions utiles que votre subconscient établit lorsqu’il est autorisé à se déplacer librement.

4. La thérapie cognitivo-comportementale

Qui dit peur de l’avenir dit anxiété et angoisse dans votre vie quotidienne. Heureusement, il y a beaucoup de solutions pour apprendre à gérer l’anxiété.

La TCC est l’un des traitements les plus efficaces contre les peurs. Ce type de thérapie est généralement de courte durée et consiste à vous aider à identifier puis à remplacer vos schémas de pensées et les hypothèses inutiles.

Avec le temps, votre peur sur le temps qui passe devrait avoir moins d’impact sur vous.

5. Sachez-en plus sur votre phobie

Si vous avez du mal à identifier vos propres déclencheurs et à comprendre le développement de votre phobie, en apprendre davantage à ce sujet peut vous aider à mieux comprendre les expériences que vous avez vécu.

La lecture sur la chronophobie est une bonne idée. Vous pouvez développer une idée plus claire de ce que fait votre cerveau, et pourquoi il le fait.

Il peut être également utile de rechercher les angoisses et les phobies afin de vous sortir des réponses chronophobes.

6. Commencez à vous mettre au défi

En fin de compte, il est important de dépasser votre zone de confort. Vous devez faire face à votre peur sur le temps qui passe afin de la recadrer.

Cela peut renforcer votre confiance en vous, montrant que vous êtes capable de gérer vos pensées et vos sentiments.

Cependant, il est important que vous sachiez ce qui vous détend ou vous calme avant de vous lancer un défi majeur. Il convient donc de vous rappeler que vous disposez des ressources nécessaires pour répondre aux déclencheurs.

De nombreuses façons existent pour vous mettre au défi.

Par exemple, vous pourriez ramener une horloge dans votre salon. Alternativement, vous pourriez vous fixer l’objectif de penser à trois parties incertaines sur l’avenir et d’essayer de faire la paix avec cette incertitude.

Vous pouvez aussi parler de votre peur avec les autres. Très souvent, les choses qui nous font peur commencent à perdre du pouvoir une fois que nous ne les gardons plus secrètes.

Finalement, le temps passe…

Le temps est en constante évolution et personne ne peut le contrôler. C’est pourquoi il crée la peur, mais certains ont cette peur plus que d’autres.

À vous de mettre les choses en place, d’accepter et de tirer profit de ce fait. Si vous ne pouvez rien faire face à ce sablier qui vous fait face, sublimez ce temps en accomplissant de belles choses, soyez heureux.

Rappelez-vous qu’un jour, le temps qui passe devient le temps qu’il nous reste.

PRO-FI-TEZ !


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à le commenter

Une question ? Un renseignement ? Contactez-moi à contact@peurdelamort.com

Découvrez des conseils et astuces en rejoignant ma communauté Facebook

Pour calmer vos angoisses, profitez en ce moment d’une réduction sur plus de 60 fiches tranquillités

1 commentaire pour “Comment accepter le temps qui passe ?”

  1. Merci pour ces astuces. J’aime me rappeler que le passé est déjà passé et que le futur n’est pas encore arrivé, seul le moment present est réel. Je conseille le livre d’Eckhart Tolle Le pouvoir du moment présent pour approfondir ces notions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *